Venez lire et écrire des commentaires

Les happy coolos en CORSE

du 21 mai  au 28 mai 2017

Départ dimanche 21 mai à 8 heures gare de Bonson avec bien évidemment le plein d’essence, le pique nique pour midi et surtout de BONS PNEUS, on ne part pas boire un café à SAINT-ANTHEME, non mais  ! (là c’est juste un clin d’œil à notre prez)

Résultat d’images pour photos de pneus HUMOURISTIQUES pour moto

 

28 motos 44 participants et surtout nos petits jeunes REMY, VALENTIN et son copain qui ont fait la route avec nous jusqu’à DONZERE pour le pique-nique.

 notre FRED se prenait déjà pour un étalon, Noël fut le premier à en faire les frais.

 

Il va faire beau JEAN-MI a mis les lunettes.

avant de partir le moto-club offrit une bombe anti-crevaison à chaque participant.

 « Une bombe anti-crevaison, mais pourquoi faire, je roule en HARLEY et j’ai des pneus neufs moi ! »

Cette année, on avait la gendarmerie nationale avec nous.

SEVERINE et SANDRINE, quant à elles, étaient parties avec la voiture assistance « apéro ». Nous suivions leur trajet avec intérêt, il ne fallait pas les perdre, enfin surtout ne pas perdre la cargaison.

pour le départ 2 groupes de 14 motos

Pour ne pas changer nos petites habitudes, 1er arrêt à TOURNON pour la pause café et pipi.

Pique nique à DONZERE dans la Drôme puis direction CAVAILLON pour récupérer l’autoroute jusqu’à TOULON.

 HERVE, un peu soucieux, 28 motos, ce n’est pas rien.

hum, la compote que c’est bon !

Un autre petit arrêt quelque part sur la route pour se désaltérer car il commençait à faire sérieusement chaud.

 

 

Génial aucun problème sur la route, tout le monde arrive à bon port !

Attente sur le quai d’embarquement, et grâce aux filles « caisseuses » notre 1er apéro, qui était quand même bien mérité.

Ils sont flambants et en pleine forme, prêts à découvrir ou redécouvrir l’île de beauté, c’est parti pour une semaine.

 

Parfois j’avais vraiment l’impression d’accompagner un groupe d’adultes handicapés !

Embarquement à 19 h

 

Les motos sans valises furent séparées des autres au grand dam de René qui fut séparé de Françoise et avec en plus le téléphone qui ne passait pas.

De son côté Françoise (c’est à dire moi même) était plutôt sereine puisqu’elle avait son Nanard et Laurent pour vérifier que sa moto était bien amarrée. Il faut dire qu’ils ne sont pas très cools les italiens, ils mettent un peu la pression tout de même.

 

Après ce fut plus difficile de se retrouver sur le bateau, les happys coolos erraient de toute part comme des âmes en peine.

Enfin après quelques coups de télépjone nous avons enfin pu nous retrouver sur le pont pour un deuxième apéro bien mérité aussi.

 Hervé un peu moins tendu, 1ère étape réussie, il ne manque personne à l’appel, tout le monde a embarqué.

 Il me semble quand même que les minettes se sont un peu lâchées.

 

Ensuite ce fut une des scènes mythiques du TITANIC avec Léonardo DI CAPRIO et Kate WINSLET qui fut  revue et corrigée par nos Léonardo et nos Kate à nous.

Et comme toutes les bonnes choses ont une fin et que sur le pont il commençait à faire frisquet, nous avons pris la sage décision d’aller manger. Là aussi, on trouvait des HAPPY COOLOS un peu de partout.

Dans la salle du restaurant, notre ami FRED pris d’un moment de folie se prit pour un cheval, du coup il m’a fait penser à ce conte pour enfant qui commençait comme ça :

« Il était une fois un jeune cheval nommé GALIPETTE……il faut juste changer quelques termes : »il était une fois un vieil étalon nommé GALIPIOU. Ce nom lui avait été donné parce qu’il aimait par dessus tout caracoler, gambader, faire le fou. On le voyait souvent partir du fond de la pièce pour revenir vers nous à grand galop en hennissant de toutes ses dents. Il ne s’arrêtait qu’au ras du mur et en ruant il renversait les pots de fleurs ».

au départ les personnes qui étaient installées autour de notre table ne savaient pas trop l’attitude à adopter et à la fin elles riaient autant que nous.

 

ensuite RDV au bar et sur la piste de danse

 

pour le couchage nous n’étions pas tous logés à la même enseigne, nous avions d’un côté les SDF qui s’installèrent comme ils le purent sur un sol dur et au courant d’air.

 JOLLY JUMPER a oublié qu’il avait un box de réservé

 Thierry a quand même pu trouver un coussin pour sa main droite.

 là c’est plutôt le luxe, on est à deux doigts de basculer dans la classe supérieure.

et de l’autre les BOBOS qui après une petite douche s’installèrent confortablement sur leur couchette sans penser une seule seconde à leurs compagnons d’infortune. Elle est belle la solidarité des motards………….

LUNDI 22 JUIN

après un cours sommeil, arrivée à BASTIA à 7 Heures du matin

 

 

  He ho debout, il va falloir se réveiller, on arrive !

Après s’être tous retrouvés à la sortie du port d’embarquement, petit déjeuner à BASTIA et direction camping ARINELLA à Ghisonaccia (15 kms en-dessous d’Aléria). Petite pause à Aléria pour faire le plein des motos et acheter le pique-nique de midi.

Arrivée au camping en fin de matinée

Euréka,  la voiture « ASSISTANCE APERO » est elle aussi arrivée à destination, aucune bouteille de cassée, chapeau les filles.

 Sandrine et Séverine heureuses d’avoir mené à bien leur mission.

Installation dans les mobil-homes avec douche obligatoire pour tout le monde, et surtout pour ceux qui ne se sont pas lavés depuis le départ. Avec la chaleur de fortes odeurs commençaient sérieusement à se dégager.

 

 Le bon, la brute et le truand, non que dis-je, on remet tout dans l’ordre : LE TRUAND, LA BRUTE ET LE BON

nos petits hommes ont tout de suite mis les gambettes à l’air

   voir même plus pour Noël

Pascal quant à lui, a adopté tout de suite la tenue adéquate

et la position préférée du vacancier

L’après-midi pour ceux qui le souhaitaient petit tour de 120 kms en passant par le défilé de l’Inzecca (région encore et heureusement agreste, qui reste une valeur sûre pour ses beautés sauvages. Une petite route qui se faufile entre deux pans rocheux majestueux et austères, dans les tons gris rose et gris vert, superbes paysages) et les gorges de la Restonica (au départ de  CORTE, au cœur de la Corse, les gorges de la Restonica offrent de multiples possibilités de baignades et de randonnées).

 

 

 

Moment de détente au bord de la Restonica

Les Happy Coolos masculins se prenaient pour des cabris corses

J’attendais la chute, mais désolée, pas moyen……….

Après avoir bu un petit coup à CORTE, retour au camping pour profiter de la plage ou de la balneo.

Mais avant d’arriver au camping, petite anecdote du jour : Joseph après une erreur de parcours fait demi-tour pour récupérer la bonne route, malheureusement avec la circulation nous n’avons pas pu suivre le groupe et nous nous sommes retrouvés à la traîne. Un peu plus loin Patrice et Valérie nous attendaient ainsi que Bruno, nous avons donc accéléré le rythme pour récupérer les derniers du groupe. Par malchance, le dernier fut Martinho, nous pas méfiants, nous le suivîmes. Tiens, c’est bizarre, il prend une petite route à gauche, alors que Joseph nous avait bien précisé que l’on rentrait par une belle route. Un peu plus loin, devant Martinho, on apercevait deux autre motards, dont une Harley, c’est bon c’est Laurent, on peut y aller. Nous voilà donc partis sur cette petite route de montagne bien cahoteuse. Au bout de quelques kms, les deux motos s’arrêtent dans une propriété, c’étaient deux corses qui rentraient chez eux. Désespoir, nous fîmes donc demi-tour. Heureusement qu’ils se sont arrêtés sinon on serait encore dans le maquis corse, quoique finalement ça serait peut-être pas mal………

Une fois arrivés au camping et que tout le monde fut détendu, baignade pour certains

 

cours de ZEN ATTITUDE avec NORBERT

 concours de château de sable pour Florence et Thierry

RDV pour notre apéro journalier afin de jabiasser sur la journée.

 

 Serge en pleine réflexion !

 

Par contre, photos à l’appui ci-dessous, je trouve que vos petites femmes, messieurs, accusaient d’une certaine fatigue nerveuse.

Martinho quant à lui, but quelques verres pour se donner du courage afin de pouvoir  déclarer sa flamme à GALIPIOU

  Luky Luke, Joly Jumper et Rantanplan.

Ce fut donc dans la bonne ambiance que l’on a rejoint le restaurant du camping.

 quoique l’ambiance avait plutôt l’air d’être tombée…

Heureusement, ce n’était qu’un court instant, la bonne humeur revint à grand galop

 

Au tour, des blagueurs, des chanteurs….

 

  Josette : « he, je suis italienne moi, laisse-moi en placer une »

 « C’est pas la peine, j’y arriverai pas, j’abandonne ! »

Malgré notre divergence concernant certaines couleurs

 On s’adore !

Puis beaucoup prirent la sage résolution d’aller se coucher pour être frais et dispos demain matin.

Sauf comme de bien entendu quelques irréductibles

 Ca consomme pas mal les motos-balais, mais il le mérite amplement. Et oui, notre Jean-Michel a eu durant tout le séjour la lourde tâche de moto-balai, on peut lui dire BRAVO, parce qu’il faut beaucoup de patience !

Un peu plus loin, d’autres avaient choisi de boire la myrte (liqueur très populaire en Corse) Résultat d’images pour alcool myrte

Et là, ce fut des blagues à foison, entre Marthino, Joseph et qui l’eut cru Thierry (GUIRAO) et oui, c’est bien lui, sous ses airs très sérieux, il nous a estomaqués avec des blagues plutôt coquines.

 

MARDI 23/05/2017

briefing après le petit déjeuner, là aussi joseph eut beaucoup de patience

Et départ pour LA CASTAGNICCIA (189 kms), parcours digne de THIERRY (le XIII) qui malgré son absence je le soupçonne d’avoir soufflé ce parcours à JOSEPH.

 

 La gendarmerie nationale veille !

 

 

 

 

Un peu plus loin belle rencontre avec nos amis les ânes. Si le premier groupe n’ont pas pris la peine de s’arrêter, le deuxième beaucoup plus proches de nos amis les bêtes, ont fait une petite halte.

 

Attention tout de même de ne pas leur donner trop d’importance

Résultat d’images pour humour sur ane Ca serait dommage qu’ils se prennent pour GALIPIOU, les pauvres !

 

 Trop mignon

Du coup, ça me fait penser à l’expression « passer du coq à l’âne »

Résultat d’images pour humour sur ane

 

 

Et après un pique-nique à PONTE LECCIA sur le bord du chemin de fer

nous repartîmes sur les petites routes de montagne où d’autres surprises nous attendaient

 

avec la chaleur écrasante, la soif se faisait de plus en plus pressante, on décida alors de s’arrêter boire une Résultat d’images pour pietra au prochain village.

Chic un café, on gare nos motos, et quand Joseph s’adresse au patron qui était avachi sur une chaise en train de jouer avec son portable, il s’entendit dire « la machine à café est cassée, vous avez un autre café un peu plus bas », c’est ça la Corse. Nous descendîmes donc un peu plus bas.

 ici, preuve par image que l’on est bien en France.

Après avoir apprécié notre petite collation,

nous avons paresseusement renfourché nos bécanes, et juste à la sortie du village, une jument reconnut notre GALIPIOU,et ce fut le coup de foudre.

elle fit un petit bout de chemin avec lui et le laissa vite tomber pour rejoindre un autre compagnon.

Ha là, THIERRY (le XIII) nous la jamais faite encore !

 

MARTINHO épuisé, s’endort sur sa moto

Après les vaches, les chèvres

 

 

 

ensuite retour à l’écurie, pour le rituel détente, douche, apéro, soupe, dodo et digeo pour certains.

Petite anecdote, en allant au restaurant, un Hollandais nous interpella, il était dépité, son vélo électrique ne fonctionnait plus.

Ils pensaient que parmi nous il y aurait un motard mécanicien, après une grande discussion « demain nous venir voir toi pour réparer vélo » THIERRY (GUIRAO),et NESS, lui ont promis de lui venir en aide. L’hollandais était content et rassuré.

MERCREDI 24 MAI 

LA CORSE DU SUD (parcours de 271 kms) avec les Aiguilles de BAVELLA et BONIFACIO

 

Séverine et Sandrine, qui en voiture étaient beaucoup plus rapides, nous attendaient pour nous prendre en photo au passage.

Col de BAVELLA, il est l’un des quatre « grands cols » de Corse, permettant de relier les deux versants de l’île par l’intérieur. Il est le plus méridional.

 

Le jeu des différences, vous connaissez ?

ci-dessous deux panneaux identiques à une différence près, allez cherchez, vous avez trouvé ?

et oui le moto-club a marqué son passage.

 NOTRE DAME DES NEIGES

Chaque année à la date du 5 août, Notre Dame des Neiges sainte patronne de Bavella, voit des centaines de pèlerins marcher jusqu’à elle dans un cadre pour le moins magnifique face aux aiguilles de Bavella.
La vierge blanche de l’Alta Rocca, fut réceptionnée le 5 août 1953 et placée sur son socle où elle fut bénie. Le tout fut suivi d’une messe et d’un grand repas champêtre.
Ce lieu devint donc un lieu de pèlerinage nécessitant une longue marche, débutée très tôt le matin, depuis Zonza jusqu’à l’esplanade du col de Bavella.
 Martinho, un pèlerin égaré.

 

encore un jeu de différence, quelle différence entre la photos de Serge en CORSE et Serge en DORDOGNE.

Vous avez deviné ?

en CORSE, il a le sourire et est pleine forme, Josette fait partie du voyage cette fois-ci.

Après cette escale, nous reprîmes la route direction BONIFACIO, sauf Odile et Eric qui ont décidé de se rendre à pied jusqu’au « trou de la bombe » (environ 2 heures A/R) C’est une balade vers l’une des curiosités géologiques les plus surprenantes de la Corse. Le trou de la bombe apparaît tout petit au loin, mais en réalité c’est un immense trou de 8 mètres de diamètre, créé par l’érosion dans une paroi rocheuse. Il débouche sur un ravin, avec un à-pic de 500 mètres. Pour nous prouver qu’ils avaient bien fait le parcours, ils nous ont rapporter quelques photos. Mais comme ils ne sont pas sur la photo, je les soupçonne de ne pas voir fait la balade et de s’être tout simplement installés à la terrasse d’un café.

 

Là encore, tout du long nous avons eu de sublimes panoramas.

Petit arrêt bien sûr pour se désaltérer à ZONZA, où là le patron du café cette fois-ci était au top, c’est ça en Corse ou c’est tout bon ou c’est tout mauvais, ils ne se forcent jamais.

Françoise quant à elle, commençait sérieusement à regretter de n’avoir pas pris sa moto.

 

Arrivée à BONIFACIO à 13 heures, quartier libre jusqu’à 14 h 45.

Résultat d’images pour panneau bonifacio

Ca laissait du temps à JOSEPH pour se trouver un pneu, car son pneu arrière présentait sérieusement des signes de faiblesse.

Bonifacio, située à l’extrême sud de la Corse, est la commune française la plus méridionale de la France métropolitaine. Au sud, les Bouches de Bonifacio séparent la Corse de la Sardaigne italienne.

Ci-dessous quelques photos de chacun.

 

 

après cette escapade dans les ruelles de Bonifacio, retour au camping sans Joseph qui avait trouvé un garagiste.

Retour pour ceux qui le souhaitaient en passant par la baie de Rondinara, de Santa Giulia et pas la plage de Palombaggia.

 

On se retrouva tous au camping pour notre traditionnel rituel.

Que c’est beau un pneu tout neuf !

D’autres en profitèrent également pour faire une petite révision, certaine moto buvait autant d’huile que leur propriétaire de la Pietra.

Rataplan abandonné par LUCKY LUKE et JOLY JUMPER trouva du réconfort auprès de BOURVIL qui se mit à quatre pattes pour faire causette.

Tout le monde vaquait à ses occupations, quand surgit au bout du chemin, monsieur HOLLANDAIS qui n’avait pas oublié la promesse qui lui avait été faite. Il tomba sur NESS, qui n’eut pas d’autre choix que d’accompagner celui-ci, ça tombait très mal, c’était l’heure de l’apéro.

Eureka, après une petite heure, nous virent arriver NESS avec le vélo en parfait état de marche. L’hollandais pour remercier offrit un cubis de vin.

   Je suis sauvé, ils m’ont gardé un verre !

 

Et puis les démons de minuit arrivèrent

Un invité de marque nous rendit visite pour ce dernier soir au camping « ARINELLA », FRED le pote à HERVE qui a élu domicile en CORSE depuis une quinzaine d’année.

Du coup les VALERIE ont fait une crise de jalousie et ont voulu elle aussi une photo avec le PREZ

 au final, une photo avec les FRED et les VALERIE

 on a du se tromper sur le sexe de notre cheval, ça doit être une mule finalement !

 La danse des tuyaux pour Valérie et Jean-Michel

 un musicien hors norme (dans tous les sens du terme)

Un petit tour de danse pour finir la soirée.

JEUDI 25 mai

Direction CALVI avec les bagages on déménage

et pour un départ, ce fut un départ plutôt remarqué

Résultat d’images pour dessin humouristique motarde qui chute Et oui, première chute, et devinez pour qui, si je vous dit « gravillons »,  c’est bien elle. Elle s’est littéralement applatée.

Mais par la suite j’ai appris qu’il y avait eu deux autres motos qui s’étaient couchées, gentiment certes mais quand même, n’est-ce pas Hervé, n’est-ce pas Alexandre, et en plus Alexandre avait sa petite femme Séverine comme passagère ce jour là qui montait pour la première fois sur une moto.

Bon après cette petite parenthèse, bout de route tous ensemble jusqu’à CORTE pour acheter les pique niques de midi, puis au départ de CORTE un grand parcours est proposé en passant par les magnifiques calanques de PIANA  au centre-ouest de la Corse, sur sa façade maritime. Son territoire tout en relief est tourmenté, son littoral déchiqueté, inhospitalier ; mais l’ensemble est d’une beauté remarquable. Les roches granitiques du substrat donnent la série des sols bruns acides, bruns méditerranéens et lithosols. Les sols sont généralement minces.

et un petit parcours de 161 kms pour ceux qui souhaitent rejoindre le camping « LA PINEDE » à CALVI plus rapidement.

Quelques photos des plus courageux.

Il ne nous manquait plus que cette espèce animale, alors les voici, je parlais des cochons bien sûr !

 

Photos du 2ème groupe qui fit le petit tour en faisant une escale à l’Ile Rousse.

 

Un autre petit groupe qui fit une petite boucle au-dessus de l’Ile Rousse, montèrent si haut qu’ils furent dans le brouillard,

au grand désespoir de Ness

et décidèrent rapidement de redescendre vers le soleil pour pique-niquer au bord d’un lac.

L’arrivée au camping se fit donc au compte-gouttes.

et comme dab, c’est au tour d’un apéro que l’on se retrouva tous pour se raconter nos journées respectives.

 

et puis la petite troupe prit le chemin du resto, mais avant toute chose, une petite séance de remise en forme.

Eric et Odile les habitués

 l’acharnement de Thierry et Nathalie sur notre pauvre Florence

VENDREDI 26 MAI

parcours proposé de 216 kms : LA BALAGNE

Notre PREZ ne prit pas le départ, car devinez quoi ? il avait un pneu à faire changer….

Sur la petite boucle du matin, nous étions un bon petit groupe, puis au fur et à mesure que les heures passaient, le groupe s’échelonnait. Vous trouverez donc ci-dessous quelques photos de cette journée libre.

La balade du matin, au départ le long du littoral,

 

 

Valérie s’entraine pour faire le spectacle de notre prochaine fête de la moto, elle n’est pas tout à fait au point……..

 

 

Quelques explications de Joseph sur le parcours

 un public attentif

 après cette jolie petite balade du matin, les estomacs de certains commencèrent à crier famine et ces derniers décidèrent de faire ripaille.

L’après-midi, on trouvait des HAPPY COOLOS un peu de partout à CALVI et ses environs.

 

 

 notre dame de la Serra, sainte patronne de la cité calvaise, fait face à la Méditerrannée.  C’est un panorama sublime et un lieu chargé d’une symbolique particulière pour les amoureux.

   On peut y voir la pointe du CAP CORSE .

 Hervé et ses groupies.

 d’autres ont trouvé un pub « LOCH NESS », ils ne pouvaient donc que s’y arrêter

 

Puis le soir après retour au camping, baignade, apéro et dernier dîner sur l’île de beauté, et comme en témoignent les photos ci-dessous, une folle ambiance régnait !

 

 

Seuls nos retraités paraissaient tranquilles.

 

SAMEDI 27 MAI

direction BASTIA par le désert des AGRIATES (paysage aride de maquis et de granites taillés par l’air marin qui s’adoucit à l’approche du rivage par la couleur crème des plages et le vert plus tendre des marais) et le fameux CAP CORSE.

Le cap Corse, au nord de Bastia, est un des plus beaux morceaux de l’île. Les Corses l’appellent « l’Isula di l’isula », autrement dit « l’île de l’île ». Il regroupe de nombreuses communes : Nonza, Canari, Luri, Pino, Brando… Dans la partie orientale, des vallées débouchent en douceur sur la mer ; du côté occidental, la montagne tombe violemment dans la Méditerranée.

Chacun fit ce fameux cap à sa façon, à l’endroit, à l’envers, en groupe, en couple….

   

 

 

 

Et puis nous nous rapprochâmes lentement du port d’embarquement de BASTIA

et de retour sur le pont pour un petit apéro, je sais, ça fait un peu pochtron, je pense que si on était resté une semaine de plus, on finissait HAPPY ALCOOLOS.

  OUF, Séverine n’a pas oublié sa cargaison avant de rejoindre le pont. On peut lui dire une grand merci.

quand mêmes ces motards, de vrais poivrots !

  

 

 

 

Dernier panorama de la CORSE, vue sur le gorges du trou de l’enfer, ne cherchez pas à qu’il appartient, ce n’est pas un Happy Coolos.

 

 La CORSE a transformé ALEXANDRE en biker

 de même pour PASCAL

 d’autres groupies mais cette fois elles sont fans d’équitation

Il y avait un tout petit peu de vent

Tout le monde se rattrapait à la première bouée trouvée

 

Quant à notre vieux cheval, il se prit pour un albatros, là vous n’avez que l’image mais il y avait aussi le son.

 

 

 une femelle albatros a entendu le cri désespéré du mâle albatros et s’est échoué sur le pont

après s’être bien défoulés sur le pont, nous rentrâmes pour manger, danser et dormir.

nous avons occupés les plus petits

pendant que les grands faisaient la fiesta

 certains avaient du mal à admettre que c’était terminé

Allez hop, il est l’heure d’aller se coucher

 

dimanche 28 mai

arrivée à TOULON à 6 H, à partir de là plus aucun appareil photo, c’était beaucoup trop triste.

Tout le monde a rejoint son domicile sans embûches, malgré une circulation difficile du fait du retour du week-end de l’Ascension.

 

C’est souvent, à longueur d’année que l’on attend certaines dates ou évènements avec une impatience palpable. Et celle-ci de s’intensifier au fur et à mesure que le moment tant attendu approche. Et puis voilà, c’est passé, une super semaine sur l’île de beauté avec une super équipe, une véritable bouffée d’oxygène, au détour de chaque virage un nouveau paysage qui touche au sublime, c’est une île qui libère et régénère l’esprit.

Merci aux organisateurs, à HERVE pour avoir eu cette fabuleuse idée, à JOSEPH, qui nous a proposé chaque jour de magnifiques parcours, et  bien sur à tous les autres acteurs de cette merveilleuse aventure.

FINU (non non il n’y a pas de faute de frappe, c’est du corse)

 

p.s. : tous les heureux participants à cette aventure ne peuvent pas faire autrement que laisser un commentaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21 réponses à Les happy coolos en CORSE

  • De belles photos pour un beau séjour
    avec beau temps et rigolades au RV

  • Ceux avec les grandes oreilles ou les cornes sont des nouveaux adhérents au club ???

  • Visiblement j’ai fais une mauvaise manip, le 1er commentaire est parti avant la fin. Je voulais rajouter que l’on avait eu de la chance avec la météo, pas de chute, pas de panne que du bonheur ! Merci à tous, et pour ce qui est de recommencer pas de problème
    A bientôt

  • Voila c’est toujours le bordel quand on est le dernier à parler, on ne sait plus qui dire, après tous ces commentaires élogieux sur le voyage, les organisateurs, la reporter et puis Jean-Mi avec la moto balai. En plus de l’organisa

  • moi ce que j’ai vu en corse en plus de tous ce qui a été dit ,ce sont des gents heureux ,heureux d’être là, heureux d’être ensemble et surtout heureux de vivre cela ,que ce fut beau,que ce fut grand, merci mon dieu!!
    bise a tous et vive la corse libre !!(je crois que je m’emporte un peu là non!)

  • Super sejour avec on repart ?
    une vrai convivialite.
    Quand.

  • Et aussi à Françoise pour les photos!!!!

  • Super organisation. Félicitations à Joseph et Hervé.

  • c’est vrai un super séjour que nous devons a nos supers organisateurs.des paysages magnifiques.une ambiance géniale.bref tout était parfait.
    on repart quand ??

  • Tout a été dit, mais nous voulions quand même remercié les organisateurs de ce magnifique voyage. Une semaine avec une très très bonne ambiance et une excellente solidarité entre membres du Club. Et merci à Françoise pour ce diaporamas et ces formidables commentaires. A+ Stéphane et Véronique

  • Merci aux organisateurs,
    Merci aux participants,
    ce fut une semaine merveilleuse extrêmement bien organisée et superbement bien participée.

    BRAVO à VOUS TOUS !

  • coucou!! FRANCOISE tu m’a mis en joie et en exitation rien qu’en voyant ce magnifique (SUBLIME) reportage.Tout le monde a aimé la beauté des sites ,l’ambiance du groupe,l’énergie des animaux que nous avons pu croiser (galipiou).
    Si c’est a refaire ,je signe les yeux fermés.
    tout ce que je voulais dire comme éloges,les amis du HC l’ont fais pour moi…
    Merci à tous de ces bons moments passés ensemble
    BIZZZ.A+++ JEAN MI

  • Le maitre-mot : MERVEILLE.
    Pour l’idée, pour l’ile de beauté, pour les parcours, l’organisation, l’apéro, la joie, la convivialité, l’ambiance, et tout et tout et tout !
    Merveilleux reportage qui nous fait revivre ces 8 jours de bonheur. Merci Françoise de cristalliser et d’humouriser ces instants.
    Pas chiche les merveilleux membres, on se la refait ?

  • Magnifique reportage qui permet à ceux qui n’ont pas pu venir d’en prendre pleins les yeux, et pour ce qui est de l’ambiance je vois que le moto club a assuré . Bravo à tous et Mention spéciale à Galipiou

  • Alors la !!! Non de diousse !!!! Bravo Françoise bravo Herve pascal Thierry Joseph Eric et j en oublie ,heureusement que nous étions la quand même !Un séjour magnifique dont les images me reviennent chaque jours j aime ce moto club et les gens qui font que chaque événement reste inoubliable je vous aime et encore 👏🏽. Galopiou.

  • Que dire de ce séjour ?
    Que dire de cette ambiance ?
    Que dire de cette île de beauté ?
    Que dire de ce moto club ?
    Que dire de ce reportage ?
    Dire qu’on a envie de recommencer oui….. pas forcément la Corse mais ça va se refaire… parole de Prez…
    Petite précision pour mon pneu arrière j’ai quand même fait 1500 kms avec c’est pour ça que je ne l’ai pas changé avant de partir
    et en plus changé le jour ou ça ne dérangeai personne 😉
    Je voudrai quand même vous féliciter pour l’ambiance qui a régné tout au long du séjour car 43 personnes qui vivent ensemble pendant une semaine sans jamais se prendre la tête …. Bravo…Vivement la prochaine virée en espérant que l’on soit encore plus nombreux… et honnêtement c’est un plaisir de revoir tous ces bon moments … merci à toi Miss reportage de mémoriser tout ça avec ta petite touche perso, c’est juste génial.
    Bises à tous « Les Happys Coolos »

  • Merci aux organisateurs pour ce super séjour en Corse. Très bonne ambiance (voir l’excellent reportage de Françoise) . Vive le moto club. A bientôt. Sergio.

  • PS : dans la liste des chutes, il y a aussi Stéphane et Véro qui ont couché la 1200VFR à l’arrêt…

  • Que dire… une semaine mémorable, une ambiance du tonnerre chaque jour et chaque soir. Des souvenirs plein la tête que le reportage de Françoise vient me remémorer. Je suis très heureux d’avoir pu faire cette semaine en Corse, et très heureux de faire partie de ce moto-club qui s’apparente plus à une grande famille qu’un club pour ma part.
    Un grand merci aux organisateurs de ce voyage, tout était au top.
    A bientôt !
    V

Laisser un commentaire

Calendrier
<< Oct 2021 >>
lmmjvsd
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Membres en ligne
Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site