Venez lire et écrire des commentaires

Week-end VALLOIRE 28-29-30 JUIN

C’était l’occasion de proposer une petite virée à Valloire ce week-end afin de se plonger dans l’univers des bikers et surtout de faire des belles balades dans les Alpes.

Quelques-uns ont répondu à ma proposition, et je ne pense pas qu’ils aient été déçus de leur week-end, une météo torride, de supers paysages, de beaux tatouages, de belles machines, une bonne ambiance et surtout un très bon resto !

Résultat de recherche d'images pour "emoticones"

Bref, en tout cas parmi les participants, il y avait Patrick, et on a eu beaucoup de chance car pour lui, les routes des Alpes n’ont plus de secret, il nous a donc concocté de très beaux parcours avec un minimum de GRAVILLONS…………

Bon l’introduction, c’est fait, c’était juste pour vous faire regretter de ne pas être venus.

Voilà le commencement de notre périple alpin.

Rendez-vous pour 4 d’entre nous (Jean-Michel, Calim, Patrick et moi) sur la place du marché à ST RAMBERT à 10 H le vendredi. Aucun souci puisque l’on avait Patrick comme guide.

Notre parcours pour se rendre à VALLOIRE :
Col du GRAND BOIS (le premier d’une longue liste) – SERRIERES – BEAUREPAIRE – LAC DE PALADRU (pique-nique) – VOIRON – GRENOBLE –
VIZILLE – SECHILIENNE – Col du GLANDON (Oisans/Maurienne) – ST ETIENNE DE CUINES – ST JEAN DE MAURIENNE – ST MICHEL DE MAURIENNE – Col du TELEGRAPHE et VALLOIRE (environ 340 kms)

Pique-nique au lac de Paladru

Col du GLANDON à 1924 m d’altitude, se situe entre les massifs de Belledonne et des Arves, il relie la vallée de la Romanche à celle de la Maurienne.

Premier arrêt de la journée, pour une petite collation bien méritée, et oui, avec Patrick, quand on roule, on roule, qu’il fasse 10° ou 40°, c’est pareil……

Les 3 autres (Noël, Dominique et René), les plus vaillants qui travaillaient le matin, se retrouvaient à 13 H au rond-point du col du grand bois. Là c’était plus difficile car le sens de l’orientation n’est pas inné chez eux !

Résultat de recherche d'images pour "blague sur problème d orientation"

Donc, comme vous l’avez compris, sans Patrick et avec leur propre parcours (sans autoroute tout de même), le deuxième groupe, s’arrêtait plus souvent, et oui le GPS perdait régulièrement le Nord !

Mais il y avait aussi des arrêts fréquents pour les petites collations, chaleur oblige !

Pendant que ces messieurs prenaient leur temps, le premier groupe était arrivé à 17 h, avait récupéré les clefs, s’était installé, avait fait les courses, préparé l’apéro et trié les légumes pour la soupe.

Nos trois compères arrivèrent pile poil pour l’apéro.

Calim et Nono contents de se retrouver se sont mis en position détente. Elle est pas belle la vie les ptits mecs ?

Heureusement j’avais mon Jean-Michel pour m’aider à préparer la pitance.

Après un sympathique apéro, un sympathique petit repas, les plus crevés sont allés retrouver les bras de Morphée, les autres sont allés faire un petit tour dans le centre de VALLOIRE.

Le lendemain matin après un petit dej en terrasse, tout le monde se prépara pour affronter la dure et chaude journée que Patrick nous avait préparée.

Col du GALIBIER – col du Lautaret – Briançon – Col de l’Izoard – Col de la Platière – Col de l’ange gardien – Combe de Queyras – Guillestre – Plan de Phazy – Briançon – re-col du Lautaret – re-col du Galibier et VALLOIRE (230 kms)

Première étape à 18 kms, le col du GALIBIER, col routier des Alpes françaises situé à 2 642 m d’altitude entre les départements de la Savoie au nord et des Hautes-Alpes au sud.

Et oui, l’aventure c’est l’aventure !

Oups, désolée, je me suis trompée de saison, ci-dessous c’est mieux !

Petite anecdote, Patrick passe le Col du GALIBIER sans s’arrêter, voyant que l’on ne suivait plus, il s’arrête un peu plus bas et nous attend.

Je reconnais que nous avons pris notre temps au Col, Patrick de son côté croit voir passer René, du coup il partit à ses trousses, le problème c’est que ce n’était pas René et on était belle et bien derrière. Du coup, de notre côté on râlait parce que Patrick ne nous avait pas attendu et Patrick de son côté râlait aussi.

Grâce au portable, on réussit tout de même à se retrouver à Briançon.

Puis Col de l’Izoard, situé à 2361 m d’altitude sur le territoire de la commune d’Arvieux, se trouve à proximité du Pic de Rochebrune (3308m) et sous le Pic Ouest de Cote Belle (2854m). Il est l’une des porte d’entrée dans la vallée et le Parc Naturel Régional du Queyras, et marque la séparation entre Briançonnais et Queyras. Il a acquis sa notoriété du Tour de France, mais pas que, et il est inscrit à la Route des Grandes Alpes.

Trop chaud pour pique-niquer au col, on décida de descendre un peu plus pour trouver un peu d’ombre.

Allez, après ce petit moment de répit, on reprit la route

Petit café

Combe de QUEYRAS, gorges du GIL

Arrivée au plan de PHAZY, source thermale chaude à 900 mètres d’altitude sise sur les communes de GUILLESTRE et RISOUL.

A chacun son style !

Ils ont du plonger !

Bon c’est pas tout, il faut peut-être reprendre la route si on veut rentrer avant la nuit tombée !

Arrêt obligé au col du GALIBIER pour une petite bière bien méritée

La route du retour

Arrivée à VALLOIRE

Après une petite douche, direction la concentration et à pied SVP, sauf notre ami CALIM qui trouvait que sa moto avait sa place parmi les choppers.

Ci-dessous, mes préférées :

Nous avions décidé de se faire un petit resto le soir, nous avons donc réservé dans un resto en dehors de la concentr’ pour ne pas perdre de temps et pour pouvoir faire une petite virée nocturne avant de se coucher.

Réservation pour 20 h 30, et là se fut une attente interminable, d’autres tables n’ont pas eu notre patience et se sont partis avant de passer commande, bref pour faire court notre choix de resto était râté et a mis notre ami Patrick dans tous ses états………..

Après ce repas pris en 5 minutes après une attente de près de 2 h, nous voilà partis pour un petit tour nocturne.

Après une bonne digestion, une bonne nuit de sommeil et un bon petit déjeuner, l’heure était venue de faire nos sacs.

Parcours du retour : Col du Télégraphe – St Michel de Maurienne – Modane – Lanslebourg – Bonneval sur Arc – Col de l’Iseran – Bourg Saint Maurice – Col du Cormet de Roselend – Beaufort – Albertville – Grenoble – Bourgoin-Jaillieu – Heyrieux – Givors et MAISON (environ 460 kms)

Arrêt à BONNEVAL SUR ARC, un des plus beaux villages de FRANCE

Noël a trouvé un nouveau compagnon sur qui il peut s’appuyer

Puis sur la route du Col de l’ISERAN

Col de l’ISERAN, qui culmine à environ 2 764 m d’altitude, en Savoie. Premier col routier des Alpes françaises, c’est même le plus haut col de montagne routier de toutes les Alpes. La route qui le traverse reliant les vallée de la Maurienne et de la Tarentaise est fermée l’hiver et imbriquée durant cette saison au milieu des pistes de ski de Val d’Isère. Construite durant l’Entre-deux-guerres, elle est devenue un haut lieu du Tour de France.

Col du CORMET DE ROSELEND

C’est aussi un des plus beaux cols alpins (cormet voudrait dire col en patois beaufortin), notamment au passage du Lac de Roselend (versant Ouest), qui par beau temps, est splendide avec ses eaux turquoises. Deux versants relient les vallées du Beaufortin et de la Tarentaise.

Et puis tristement nous sommes descendus de nos montagnes pour rejoindre la chaleur étouffante des plaines, mais avant d’affronter les derniers kilomètres du retour nous fîmes une petite halte sympathique pour reprendre des forces.

Tout était réuni pour passer un super week-end comme on les aime, une bande de potes, de beaux parcours préparés par notre pro des Alpes, des paysages magnifiques, des lacets, et une superbe météo idéale pour la route des cols mais peut-être un peu moins bien pour les vallées.

Seul petit bémol de notre escapade, le resto à VALLOIRE.

A refaire sans modération.

Résultat de recherche d'images pour "emoticone"

7 réponses à Week-end VALLOIRE 28-29-30 JUIN

Laisser un commentaire

Calendrier
<< Nov 2019 >>
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1